Le Bal des Lunes

Enfin… L’air libre.

 

Même s’il reste, et restera, toujours un peu vicié, sentir sa caresse sur mes joues, le vent jouer dans ce qui me reste de cheveux, entendre tout simplement le mouvement des particules d’air dans l’immensité de cette plaine désolée me réjouira à chaque fois.

 

Les sept Lunes sont presque alignées dans un ciel violacé, traçant une courbe élégante, à peine perceptible. Elles veillent sur ces rochers arides et la simple perspective de la fête qui s’annonce me remplit d’une énergie nouvelle, insoupçonnée pour un homme de mon âge.

 

La vie sous terre n’est pas un problème; après tout, c’est ce que nous avons toujours connu, à l’exception de ces quelques jours, lors de chaque Conjonction, où il nous est permis d’enfin nous extraire de nos tunnels. Ils ont beau avoir conservé notre vie, la vie, leur paysage étriqué limite l’horizon à trois mètres de pierre taillée à la hâte, bien tristes.

 

Pour aussi lunaire qu’il soit, ce paysage désolé me donne l’impression de goûter les dernières effluves d’un parfum de liberté. Celui de ces jours heureux où l’Homme errait librement sur cette planète, que l’on surnommait bleue, paraît-il.

Suma, notre Prêtresse, apparaît derrière moi, solennelle. Parée des atours que la cérémonie requiert, elle s’avance lentement, semblant presque léviter au-dessus de la poussière déplacée en nuages entiers par ce vent béni.

 

Au loin un autre nuage de poussière, nettement plus imposant, se devine parmi les canyons creusés par l’érosion et les mouvement tectoniques. Nos semblables approchent. Aussi différents de nous de par l’isolation qu’ils nous ressemblent par leur besoin de contact avec les six autres peuples des Lunes, tous en marche pour nous rejoindre.

 

Cela fait plusieurs siècles maintenant que le Grand Schisme s’est produit, que nos Anciens ont assisté, impuissants tout autant qu’incrédules, à l’implosion de la Lune Primordiale. Ses sept fragments auront marqué irrémédiablement de leur empreinte les différents peuples sous leur influence. Il nous est interdit depuis de nous côtoyer hors de cet instant cosmique où elles se superposent pour ne former qu’une unique entité, appelant la célébration frénétique que les Grandes Prêtresses ont baptisé le Bal des Lunes.

 

Chaque peuple apporte sa pierre à l’édifice selon ses capacités et ses inclinations tribales, qui par la musique, qui par la ripaille, qui par l’amour offert sans contrepartie. Mais c’est bel et bien Exos, notre Lune, la plus grosse et donc la plus influente, qui investit notre peuple de la mission la plus sacrée: la Présidence de la cérémonie, le point d’inflexion de toutes les attentes. Car Suma porte sur ses frêles épaules la responsabilité écrasante que notre Bal conjugue les efforts de chaque peuple pour aboutir à bien plus que la simple somme de ses parties.

 

Grâce à elle, la magie peut opérer. Grâce à elle, l’Humanité peut persévérer.

Le nuage à l’horizon grossit, nous devinons même les premières silhouettes de nos pairs sous la lueur blafarde de la Conjonction. Sans plus penser à notre retour inéluctable sous terre dans quelques jours, nos coeurs s’emplissent d’une joie et d’une impatience immenses.

 

Que la fête commence.

ENGLISH

Fondée en 1999 par Sotho, directeur artistique de la troupe, Exos Performance Project est un collectif d'artistes international: le Québec, la France, la Suisse, les États-Unis, l'Italie, l'Allemagne et l'Espagne y sont notamment représentés.

 

Pour la plupart originaires du monde du cirque contemporain, on trouve parmi ces artistes des acrobates, acteurs et performers mais également des techniciens, installateurs, musiciens, plasticiens, informaticiens et vidéastes. Nombre d'entre eux sont impliqués dans plusieurs domaines artistiques et techniques.

 

Exos est la prolongation de près de 40 ans d'expérience dans le domaine du spectacle à travers Sotho, qui a commencé sa carrière artistique à Montréal dans les années 70. Il s'est notamment fait connaître par la scène underground en montant le Neksus Project, soirées mensuelles à thème dans un complexe industriel produisant des artistes de l'avant-garde locale, réunissant plus de 5'000 spectateurs par session.

 

En 1999, il a été approché par le comité de l'Arena de Genève pour créer un événement sur le même principe. C'est à cette occasion qu'a été créée Exos Performance Project, Sotho ayant recruté des artistes dans les écoles de cirque de Genève et ayant fait appel à son réseau étendu de relations pour constituer la troupe.

 

Exos s'est depuis produit à plus de 200 occasions dans une quinzaine de pays pour des événements privés de marques prestigieuses comme Mercedes-Benz, Zénith, Jaguar, Elite Model Look ou Jaeger-Lecoultre, et des galas de bienfaisance et autres festivals comme Lärz Fusion Festival (Berlin), Life Ball 2004 (Wien), Ouverture des championnats du monde de ski (St Anton), Exposition internationale (Saragosse), Robodock (Amsterdam) ou Stockton Riverside Festival.

 

Depuis 2013, la troupe est installée au Château H dans les environs de Toulouse où, en plus de continuer le développement de ses concepts et performances, elle accueille des résidences de troupes en création, propose des chambres d'hôtes originales et anime un café et une salle de projection.

Exos Performance Project

Chroniques